jeudi 24 mars 2022





Originaire de Naples, Maurizio Leonardi a appris puis approfondi les techniques de la photographie argentique en autodidacte.

Il s’intéresse principalement aux marges, à celles et ceux qui les vivent. Au fil de ses pérégrinations, il tire les portraits d’une communauté autonome de Beuzec-Cap-Caval (Naturellement Vivre, 2011), des habitant·e·s d’un lieu de vie squatté dans le Finistère (Arrière-plan, les Roches Blanches, 2018, en collaboration avec la photographe Fanny Penin), des Gens du voyage, Manouches et Gitans qui sillonnent le territoire breton (Zingari a Vreizh, 2013). En 2016, c’est aux personnes intersexes qu’il consacre la série de portraits Sono Io, sur l’identité de genre.

Certains travaux se déploient sur le long cours : Pendant douze ans, il photographie Naples, ville dont il ne cesse de se rapprocher puis de s’éloigner après qu’il se soit installé en Bretagne en 2002. En découle l’exposition Napoletani di Partenope, présentée au Port-Musée de Douarnenez en 2018. Pour Grassissimo, il faudra près de quinze ans de collecte avant de finaliser l’ouvrage.

En 2014, il fonde avec la photographe Fanny Penin, le collectif LaRumeur, né de l’envie de mettre en commun savoir-faire et objectifs.

De nombreux lieux et manifestations ont exposé le travail de Maurizio Leonardi, parmi lesquels le Festival de cinéma de Douarnenez, le Festival Ami Rom de Teramo (Italie), le Cri suspendu (Douarnenez), le Festival des libertés et droits de l’homme de Quimper, la Maison de la fontaine (Brest), le festival Welcome in Tziganie (Gers), le Palais des arts de Naples (PAN), l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, etc. L’hôpital de Douarnenez lui passe commande d’une résidence/création en 2014, sur les mains, intitulée À deux mains vers demain. Entre autres distinctions, il reçoit le deuxième prix national de l’Institut Italien des Études Philosophiques Palazzo Serra di Cassano (2003). Il est primé lors du Trieste Photo Days de 2021 pour participer à l’exposition collective et à la publication de Real People a Tribute To Bruce Gilden (photgraphe new-yorkais de l’agence Magnum).

Grassissimo est son troisième livre.